Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 01/02/2017 à 00h00

Le chat doté d'étonnantes capacités, une compagnie bénéfique pour les humains

13 vote(s)

DR

Le chat fascine, le chat intrigue. Ce n'est pas un hasard s'il est l'ami des écrivains, des artistes et des grands hommes (même si Napoléon les détestait). De nombreuses études ont révélé des capacités étonnantes chez nos amis félins et même des effets bénéfiques pour l'homme. Récemment on a mis en évidence les vertus du ronronnement félin allant même jusqu'à inventer le mot ronronthérapie. Mais ça les amis des chats, et ils sont des milliers sur Actuanimaux, le savaient depuis longtemps sans étude et sans publications !

 

Détente et magnétothérapie : les pouvoirs insoupçonnés du ronronnement.

Le chat ne ronronne jamais lorsqu’il est seul, il le fait seulement en présence des humains. C’est donc bien à nous qu’il s’adresse et ce ronronnement entre 20 et 50 hertz sont des vibrations émises à très basses fréquences qui ont le pouvoir de nous détendre.

En percevant ce doux ronronnement, nous avons des pensées positives et notre cerveau ressent un vrai bien être. Cet ensemble de sensations déclenchent des pics de sécrétions d’hormones comme l’endorphine à l’origine de la bonne humeur. Nous nous détendons alors très facilement.

Instinctivement nous aimons caresser notre chat sans savoir que ce geste affectueux augmente le bien être déjà ressenti et diminue notre anxiété.

Le ronronnement permet au chat de se soigner plus rapidement en cas de fracture. A blessure égale, les vétérinaires ont constaté que le chat se rétablissait trois fois plus vite qu’un autre animal.
Véronique Aïache fait remarquer que la médecine sportive utilise aussi des basses fréquences pour soigner les fractures et les tendinites des patients.

Cette technique s’appelle la magnétothérapie . Elle influence les simples tissus mais aussi les tissus osseux et accélère la cicatrisation.

« Ce ronronnement est un régulateur de la tension artérielle et un boosteurs des défenses immunitaires."Jean-Yves Gauchet

Des sens aiguisés, des capacités hors  normes : le chat dans toute sa majesté 

Le nez félin : un outil incomparable pour communiquer et s'informer, 

On compte chez le chat 200 millions de cellules olfactives alors que l’homme n’en possède que 5 millions. Le chat reconnait des milliers d’odeurs. Il peut ainsi détecter les intentions de ceux qui sont face à lui.

En fait, il sent les phéromones, les molécules sécrétées. Le félin en retire des informations sur l’humain et devine son état émotionnel. Ce flair est aussi un outil de communication et de reconnaissance avec les autres chats.

En fait, le chat possède un organe dans la voute du palet qui s’appelle: « l’organe de Jacobson ». C’est grâce à lui qu’il peut « avaler » les odeurs pour mieux les identifier.

Une oreille très fine au service de sa survie

Le chat a une ouïe particulièrement développée. Ses oreilles sont mobiles à 180°, elles perçoivent les ultra-sons et ont 27 muscles. La gamme sonore perçue par l’animal s’étale sur 19 octaves. Les hommes ont seulement une gamme de 11. Le chat isole les sons et les analyse.

 

Une vision adaptée à sa vie nocturne 

Il a un avantage de plus que l’homme, il possède une super vision dans la pénombre. Ses pupilles s’agrandissent. Placé derrière sa rétine, le tapenum lucidum capte le moindre rayon lumineux.
Le chat a aussi une vison de panoramique de 260° alors que la notre se limite à 220°. Par contre, il a beaucoup moins de récepteurs de couleurs que l’homme. Il ne distingue que le bleu et le jaune.

Les chats réceptifs à la téléphathie ?

Karlis Osis, chercheur américain en parapsychologie, a fait des expériences avec les chatons.
Il en met un seul dans une pièce devant deux gamelles. Dans la pièce voisine une personne se concentre sur une des deux gamelles. Neuf fois sur dix, le chaton s’oriente vers la bonne.

Bavard et sportif accompli

Le chat est très bavard, mais chacun possède son propre répertoire qu’il développe au contact de son maitre.

Milo, en pleine revendication 

En plus de tous ces dons le chat est un excellent sprinteur, il peut atteindre 50 km à l’heure mais seulement sur une courte distance. Il est aussi un excellent cascadeur grâce à sa grande souplesse. Il a le réflexe du redressement et il utilise sa queue comme un balancier ce qui lui permet de retrouver très facilement l’équilibre. Il repère tout de suite son centre de gravité. Ses articulations sont très élastiques et ses coussinets sont de bons amortisseurs. Quand le chat tombe de haut, il a de grandes chances de bien s’en sortir.

Notre animal de compagnie est doté de très nombreux pouvoirs. Débordant d’amour pour son maître, il n’est pas avare de ronronnements qui nous font tant de bien. Nous pouvons savourer sans limite la présence de notre animal favori et aurions tort de nous en priver... à condition d'en être digne et qu'il nous accepte ;-))

Source :

Mon chat et moi, on se soigne, Jean Yves Gauchet - La Ronron Thérapie, Véronique Aïache

Contributeur valerie.lagauche

En savoir plus

Commenter l'article | 8093 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

5 commentaire(s)