Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 22/07/2014 à 05h50

Les épillets, fléau de l'été pour nos toutous

22 vote(s)

SophieAA

C'est l'été : danger ! Les épillets sont de retour. Il peuvent être synonyme d'urgence vétérinaire.

Une petite graminée en apparence innoffensive pourtant redoutable pour nos chiens et nos chats

Quand les épis sont mûrs, les grains se détachent et se propagent avec une facilité déconcertante là où on n 'aimerait surtout pas qu'ils aillent : sous la peau, dans les narines de nos toutous, entre leurs doigts, dans les oreilles ou même  dans les yeux, au risque d'abîmer la cornée. Si ce n'est pas pris à temps l'oeil peut même, dans les cas les plus graves, être perdu.

Des graines qui s'inscrustent et s'enfoncent 

Ces graines, munies de barbues,  ont  tendance à remonter dans les conduits auditifs et ne peuvent plus redescendre : plus le chien secoue ses oreilles, plus l'épillet s'enfonce. Il peut s'infecter en abcès très douloureux, occasionner des otites, endommager les tympans et, quand il remonte dans les narines, provoquer des éternuements accompagnés de saignements.

Le cas du chaton  Kirikou : un oeil perdu, perforé par un épillet 

Un oeil perforé par un épillet et ce pauvre chaton aventurier a non seulement beaucoup souffert mais a finalement perdu son oeil. Pour ce chat libre, difficile à capturer, un temps précieux a été perdu. Une intervention immédiate aurait peut-être permis de sauver son  oeil. 

Les précautions à prendre pour éviter les épillets 

La première est dans doute d'éviter de se promener dans les zones où cette graminée pousse, de ne pas laisser son chien s'y vautrer.

Procéder à une tonte estivale pour les chiens à poils longs, plus exposés que les autres. 

Si vous êtes chez vous et que c'est possible, faucher les zones couvertes de ces graminées et les enlever.

En fin de promenade, procéder à une petite exploration pour ôter les épillets avant qu'ils n'aient eu le temps de s'inscruster et de provoquer des lésions. (Inspecter les espaces entre les doigts, les plis de la peau, les oreilles...)

Des signes qui doivent alerter 

Une boiterie, des éternuements, des oreilles que le chien secoue ou se gratte, un nez qu'il se frotte peuvent indiquer la présence d'un épillet. 

Certains chiens peuvent aussi en ingérer et se retrouver avec un épillet planté dans le palais,  là aussi il faut intervenir si les choses ne rentrent pas dans l'ordre rapidement. 

En cas de doute une consultation vétérinaire s'impose. Il peut être nécessaire d'opérer sous anesthésie.

Quand les épis passent du vert au blond, quand  les épillets se détachent, devenus secs et durs, c'est là qu'ils deviennent dangereux.

  

Source :

Actuanimaux

Commenter l'article | 18331 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

25 commentaire(s)