Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 07/07/2012 à 17h45

Soko mon Amour !

0 vote(s)

-

L'histoire de Soko a tant ému les internautes que le record du nombre de commentaires écrits a été battu ... Mariannick nous revient après quelques semaines sur son arrivée chez elle puis laisse la parole à Soko ... "Me voici enfin après tous ces mois d’attente...Mais ces derniers mois, je ne prenais que le temps de venir cliquer pour nos petits animaux en détresse et lire tous les commentaires, surtout ceux m’étant adressés et dont je vous remercie tous de tout mon cœur !!! Vous me connaissez pratiquement tous... Je m’appelle Mariannick et ma grande passion depuis des décennies est nos amis à 4 pattes quels qu’ils soient. Le passe-temps de mon compagnon est le zapping sur internet. Un jour il me dit être tombé sur un site, qu’il faut que j’aille le voir, ce que j’ai fait dans le quart d’heure qui a suivi… Ce site comme vous vous en doutez est ACTUANIMAUX. Voilà plus de 2 mois que chaque jour je vais sur le site tous les soirs : un soir le 25 février exactement, je lis la vie malheureuse de tous ces animaux, et là, je tombe sur un gros pépère de 12 ans et demi, croisé labrador/beauceron...Vous devinez qu’il s’agit de SOKO. Vous savez ce qu’est le véritable coup de foudre ? C’est ce que j’ai ressenti pour ce pauvre gros chien qui a tant de souffrances à son acquis (bassin fracturé et pratiquement sourd par les coups que son maître de l’époque lui assénait et là, seule, je décide d’adopter Soko et m’engage auprès de AA et Animaux d’enfer pour venir le chercher le week-end suivant. J’ai attendu le lendemain pour le dire à Robert, mon compagnon, mais là sa réaction ne fut pas celle que j’attendais. Il ne voulait pas d’un autre chien (il est vrai que nous avons déjà 3 chiens, 1 chat, 1 furette et 2 combattants) mais sa mauvaise réaction fut brève ; car 2 jours après nous ne parlions plus que de Soko, sa venue à la maison, le voyage pour aller le chercher, l’heure de notre départ (nous avions 360 km à faire), comment allaient accueillir nos petits compagnons leur nouveau « frère ». Et, plus les jours passaient, plus notre impatience grandissait quant à voir, toucher, connaître notre nouvel « enfant » tels des parents dans l’attente de leur 1er enfant. Faut dire que je suis un peu exclusive en ce qui concerne mes animaux, les animaux en général... Le jour J arriva. Le 3 mars, nous nous sommes levés à 5h30. 9h30 nous prenons « enfin » la route en direction de Féré en Tardenois près de Soissons. 15h30 nous sommes arrivés à destination. Nous garant devant le magasin de toilettage chez Marie où se trouvait Soko, mon cœur s’est mis à battre la chamade (je me serais cru à un rdv avec un amoureux). Notre première approche avec mon Soko fut merveilleuse, il est venu sans hésitation vers nous, les larmes me sont montées quand je fis les premières caresses à ce pauvre chien qui en a tant manqué. Brigitte, Soko et moi-même sommes allés faire le tour du pâté de maisons pour faire plus ample connaissance, pour qu’il sache que dorénavant c’était moi qui serait au bout de sa laisse. 1 petite heure après (après avoir discuté avec Marie et Brigitte) nous avons repris la route du retour ; nous étions un peu inquiets pour Soko car 360 km c’est long pour un chien qui se retrouve avec des gens qu’il ne connaît pas. Le trajet fut sensas, Soko adore la voiture, « et pis » il avait la banquette arrière pour lui tout seul p (notre petite tribu était restée à la maison à attendre). 21h30, nous voilà arrivés à la maison. Son accueil fut chaleureux par ses frères et sœurs. Soko était un peu timide, ce qui est normal, il arrivait dans une maison avec des petits pirates qu’il ne connaissait pas. Depuis le 3 mars dernier, c’est une réelle joie, un réel bonheur de voir Soko chaque jour s’épanouir. Durant près de 2 mois il restait craintif. Quand j’approchais ma main pour lui caresser la tête, le museau, lui faire de gros bisous, ses yeux clignaient tel un enfant qui a peur de se prendre une baffe dès qu’une main se lève sur lui. Maintenant il y a du mieux, Soko doit se sentir plus en sécurité, réalisant qu’il ne prendra plus jamais, vraiment plus jamais de coups de poings, de claques, de coups de bâton ; qu’ici il n’est là que pour être entouré d’Amour, que ses frères et sœurs l’aiment, veulent jouer avec lui. Il n’est pas joueur : faut pas oublier que mon Soko est un vieux monsieur... Soko est un chien merveilleux, d’une douceur et gentillesse extrême. C’est un vrai pot de glu, toujours derrière moi. Je ne peux faire un pas sans qu’il me suive telle mon ombre. Un tel chien n’a JAMAIS dû avoir la moindre agressivité, aucune méchanceté. Il aime les caresses, les gros bisous, les câlins. Quand nous devons nous absenter il l’accepte, ne fait aucune bêtise, il doit rester dans son coin à dormir et nous attendre. Il nous donne l’impression d’avoir peur qu’on le laisse, notre absence doit lui peser. Sans doute par la vie antérieure qu’il a dû subir, de par la solitude, le manque d’amour et surtout le manque d’alimentation, d’eau. Voilà je pense vous avoir tout décrit, de ma lecture sur AA pour l’adopter à aujourd’hui 3 mois et demi après. A Soko il ne lui manque « malheureusement « que la parole et Dieu sait que ses yeux m’en disent beaucoup, que bien souvent nous ne comprenons pas. Pour définir notre Soko (faut pas que j’oublie Robert) c’est un chien super intelligent , d’une gentillesse extrême. Si c’était à refaire nous irions de nouveau chercher ce magnifique chien. Son grand âge ne l’empêche pas d’être encore un beau chien... Ah si seulement il n’avait connu que le bonheur, la joie de vivre et les caresses... Oubliera-t-il un jour son calvaire vécu ??? Merci à Marie et son mari d’avoir sauvé Soko, retirer des mains de son tyran, à Brigitte de s’être occupé de lui jour après jour jusqu’à notre venue, à ACTUANIMAUX, à ANIMAUX D’EN FERE, à TOUTES CES ASSOCIATIONS qui se donnent tant pour tous les animaux quels qu’ils soient... chiens, chats, chevaux, perroquets, rongeurs, etc... Pour leur donner une chance de trouver le bonheur, la joie de vivre, de trouver des familles aimantes. Depuis Soko tant d’animaux ont eu cette chance inouÏe !!! Je vais laisser la parole à Soko, il m’a dit vouloir vous dire un petit mot avant de vous quitter... Encore merci pour votre patience... Bisous à toutes et à tous pour être là jour après jour pour tous nos petits amis qui eux aussi méritent tant d’être heureux de vivre pleinement leur vie. Longue vie à notre Soko...Nous l’aimons tant !! Mariannick Coucou c’est moi Soko, je voudrais vous faire partager tout le bonheur dans lequel je vis depuis 3 mois et demi. Je veux d’abord remercier Marie et surtout son mari de m’avoir sorti des mains de mon tortionnaire (méchant monsieur), Brigitte qui chaque jour me faisait faire plusieurs fois un petit tour pour m’apprendre ce qu’était la propreté (attaché à 1 chaîne de 2 m durant 12 ans et demi je faisais mes besoins sous moi). Durant toutes mes années de malheur, de douleurs, de maltraitance, je ne pouvais m’imaginer qu’il pouvait y avoir des êtres humains (des bipèdes) avec autant d’amour, de patience (suis un peu chiant parfois, je les colle). Chaque matin et soir ma maman me donne mes médicaments mélangés à de la rillette, à manger en plus de mes croquettes elle me fait du riz, de la viande, du jambon et des pâtes ; et surtout je ne manque jamais d’eau... Bon, pour l’eau il faut partager la grande gamelle avec mes petits potes, et c’est chacun notre tour... Eh ! quand je bois il me faut la gamelle pour moi tout seul, ils peuvent attendre ces petits « rase motte ».. . Ca va faire une semaine que ma maman a terminé sa formation. Que je suis content, elle est toute la journée là pour moi, pour nous !!! Pendant son stage à l’animalerie Desjardins, maman a eu la lubie de ramener une petite chose : on appelle ça un hamster, c’est une fille, elle est minuscule, et re-lubie, maman la met dans une boule un petit quart d’heure depuis quelques jours. Elle s’amuse comme une folle cette petite chose : elle s’appelle Cacahuète et doit peser 50 grs ce petit truc... mais ce petit machin se croit dans sa roue et se ballade comme elle l’entend. Moi suis tranquillement couché et hop voilà qu’elle vient me bousculer, manque pas de culot ce petit truc, mais elle est si mignonne que je lui pardonne. Si je lui donne un coup de patte et elle n’existe plus sa boule, mais j’ai même pas idée de le faire et pis ma maman serait trop malheureuse !!!! Ma maman à un cœur gros comme un camion, elle nous donne autant d’amour à l’un comme à l’autre. Je suis pas le seul à avoir un traitement médical, y a Figaro mon frère cet espèce de chat tout noir comme moi mais super gentil. Moi c’est l’arthrose qui me fait souffrir, lui c’est son cœur qui est malade. Moi je suis vieux c’est normal, mais lui son cœur est malade depuis qu’il a 10 mois : il a un important souffle au cœur et son médicament est pour lui prolonger la vie. Eh j’l’aime bien moi cette boule de poils, j’veux pas qu’il parte au ciel maintenant, et pis ma maman serait trop malheureuse, la pauvre elle qui s’occupe tant de nous. Voilà je voulais vous raconter un peu ma vie depuis que je suis arrivé en Normandie, il fait pas souvent beau mais à la maison avec tout l’amour que nous recevons, le soleil est toujours présent... Une grosse léchouille à tout ceux qui lirons notre petit roman. Pensez à nous bien souvent comme ma maman pense à vous avec son cœur... Bon courage mes petits potes qui êtes en attente d’une famille formidable... Je vous jure qu’un jour la roue tourne... On a tous droit au Bonheur... A vous tous les bipèdes, les quadrupèdes... Soko

Source :

Actuanimaux

Contributeur Sophie L.

Commenter l'article | 2462 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

2 commentaire(s)