Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 24/02/2014 à 11h00

Souffrance animale : tout va très bien Monsieur le Président !

33 vote(s)

Présidence de la République

En annonçant, à la veille de l'ouverture du Salon de l'Agriculture, que le statut de l'animal dans le code civil ne serait pas changé, comme le demandent depuis des années les associations de Protection Animale et plus récemment un manifeste signé par 24 intellectuels, le Président François Hollande, malgré ses promesses électorales, a ruiné l'espoir de millions d'hommes et de femmes qui n'acceptent pas le sort que notre société réserve aux animaux, que ces animaux soient de rente, d'élevage, de compagnie, de laboratoire, de spectacle, de gardiennage... Pour des raisons de profit, de crise morale d'une société qui va mal, les animaux sont de plus en plus exploités, maltraités, réduits en esclavage... Et pourtant ,changer leur statut les protégerait davantage et permettrait de sanctionner leurs tortionnaires mais de gros intérêt financiers sont en jeu !

 

 

 

 

 
 

Souffrance animale : tout va très bien Monsieur le Président !

Puisque les animaux étant déclarés "être sensibles" ne craignent plus rien des humains on pourrait déclarer les humains "êtres pacifiques et honnêtes" comme ça il n y aurait plus de guerre, plus de crimes, plus de délits. 

Suffisait d'y penser : l'incantation ! On écrit un truc dans des textes de lois et ça devient vrai ! Mais bon mais c'est bien sûr, c'est génial ça ! On est au pays de Candy , un vrai conte de fées ! 

Je vois venir les esprits chagrins qui se demandent si notre Président est lui même un être sensible parce qu'aucun texte ne dit  qu'il est. C'est mesquin ça, loin de nous cette horrible soupçon  ! 

Les souffrances animales que nous dénonçons : des mirages ? 

Autant vous le dire l'équipe d'Actuanimaux se pose des questions : est-ce que tous les dossiers que nous voyons circuler sont des mirages ? Toutes les photos plus horribles les unes que les autres, le résultat de maquillages photo shop ?  L'absence de sanctions pour les tortionnaires, un mythe ? 

On se demande même ce qu'on fiche là et si ce que nous racontent les associations n'est pas un peu exagéré. En France on le sait maintenant, les animaux sont suffisamment protégés, ils sont des êtres sensibles, c 'est écrit dans les textes, Défenseurs des animaux, promenez vous avec le code rural à la main, c'est magique !

Qu'on les vende, qu'on les transporte, qu'on les élève, qu'on les gave, qu'on les abatte, qu'on les exploite... tout va très bien pour eux. Puisqu'on vous le dit ! On en a fait bien assez comme ça pour eux  !  

Salon de l'agriculture, bien être des porcs, des volailles, des moutons et des bisounours 

C'est pas qu'il a la pendule remontée à bloc par les lobbys de la viande ou des vivisecteurs qu'il dit ça notre Président quand même ? C'est pas un signal qu'il veut donner aux éleveurs intensifs à la veille de l'ouverture du Salon de l'Agriculture ? 

Non non sûrement pas, faut vraiment avoir l'esprit mal tourné comme ces insupportables défenseurs des animaux !

Du reste la notion d'animal sensible c'est dans le code rural qu'on en parle : c'est dire comme ça rassure ! 

Défendre les animaux : un acte de terrorisme ? 

Les militant de la cause animale ? Mais si vous savez ces graines de terroristes qui ne trouvent pas normal qu'on gave des oies mortes vivantes,  jusqu'à leur percer le jabot, qui trouvent à redire sur le bien être des poules résumé à la surface d'une feuille de classeur, qui ne se pâment pas devant la torture à mort, érigée en spectacle, d'un herbivore, qui s'indignent qu'on balance de l'acide sur un chat, qu'on organise de sanglants combats de chiens dans les caves, qu'on joue avec des chatons comme avec des ballons de foot...(on vous laisse continuer la liste, nous on n'en peut plus...) 

Ils vont même jusqu'à empêcher l'industrie de la fourrure de tourner en rond  sous de vagues pretextes tenant aux besoins fondamentaux de ces animaux pendant leur détention ou ergotant sur le fait qu'ils sont gazés pendant de  longues minutes ou électrocutés par voie anale et/ou buccale sans parler de tout ce qu 'on leur fait dans des élevages lointains...

Ce sont des pisse-froid les défenseurs des animaux , ily en a même qui poussent la cohérence jusqu'à se mettre en tête d'être végétariens, des gens pas drôles du tout qui ne savent pas s'amuser et qui voient le mal partout ! !! Si si !

Et puis ils mettent en danger leur pays, l'économie mondiale ! Ces rêveurs, ces doux utopises sont en réalité de dangereux terroristes sur lesquels il faut mettre tous les moyens policiers de la planète pour démanteler leurs réseaux ! ça c 'est important, ça c est une priorité !  

Les animaux ça n'a pas d'âmes, même Descartes le disait que ce sont des machines, et puis dans une société en dérive il faut bien garder des boucs (des taureaux, des chats, des chiens, des nacs, des chevaux...) émissaires, faut des exhutoires à une jeunesse en  manque de repères !!

Viande de cheval, usines à chiots, élevages hors sol : tout est bon dans l'animal 

L'essentiel c'est que ça fasse marcher le commerce, les raviolis aux viandes incertaines, le commerce des animaux issus de trafics et d'usines à chiots, les cirques qui domptent les animaux sauvages et les maintiennent dans des cages toute leur vie, les delphinariums qui  exploitent des dauphins capturés, les chevaux qui font gagner plein de sous puis qu'on envoie à la casse, les chiens de gardiennage tabassés et épuisés, les animaux de compagnie achetés pour passer l'hiver et jetés aux premières vacances, les animaux mendiants faire valoir de bonbons de montagne, les saucissons d'ânes, produits d'une souffrance indicible,  les truies gestantes à vie qu'on mettra debout juste pour les traîner à l'abattoir, les poules de batteries aux regards perdus, les poussins broyés ... Faut que ça tourne ! C'est bon pour les affaires ! 

 

L'abattage, rituel ou pas, c'est pas un problème non plus pour notre Président 

 "nous devons veiller à faire respecter des conditions qui ne le fassent pas souffrir"

Les rois de France étaient supposés pouvoir guérir certaines maladies par imposition des mains, notre président a le pouvoir de supprimer la souffrance des animaux par simple incantation. On vit un monde merveilleux ! 

 

Animal, bIen meuble tu es, bien meuble tu resteras : jeté, vendu, donné, battu, oublié, abandonné comme une table ou un tabouret. On pourra toujours les mettre aux encombrants les animaux cassés ou s'en débarrasser sur certains sites entre un vélo d'appartement et un robot ménager. 

Des millions à vouloir défendre les animaux, il serait temps de le montrer 

Ben dis donc fait pas bon être un être sensible en douce France !!! Les électeurs ça peut pas être un être sensible aussi quand il a son bulletin de vote à la main ?

Bientôt les municipales ... Savent-ils nos élus que nous sommes des millions à souffrir du sort qui est réservé aux animaux, que nous sommes des millions à savoir qu'une société qui ferme les yeux sur la maltraitance animale accepte sans le savoir que de proche en proche ce traitement soit aussi réservé aux humains les plus vulnérables. Ils savent nos élus que la géographie de la maltraitance animale et celle des maltraitances conjugales se superposent étrangement ? 

Les animaux victimes de tous les tortionnaires jamais punis n'ont qu' à se répéter en boucle : je suis un être sensible, en France, il ne peut rien m 'arriver...

Des hommes de progrès avaient pourtant montré la voie 

Défenseurs des animaux si vous comptiez sur les héritiers de Victor Hugo, de Victor Schoelcher (aussi bien horrifié par l'esclavage que par la peine de mort et les mauvais traitements aux animaux)  d' Einstein,  de Gandhi et d'Albert Schweitzer (prix nobel de la paix),  véritables hommes de progrés qui n'ont jamais dissocié dans leur réflexion la justice pour les hommes et pour les animaux, si vous avez applaudi à la récente démarche des 24 intellectuels signataires d'un manifeste pour que change le statut de l'animal,  il va falloir vous faire un raison. Vous êtes ringards et les valeurs que vous défendez n'interessent plus personne dans un société où de droite comme de gauche on ne pense qu'au profit, qu'à gagner les prochaines élections et à satisfaire les lobbies... 

 

"Parmi les 24 signataires, figuraient les philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, l'écrivain Erik Orsenna, de l'Académie française, l'astrophysicien Hubert Reeves et Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire. " Source Libération 

Périmés Hugo, Gandhi et l'idée de grandeur d'une nation ?

Victoir Hugo est pourtant au Panthéon, ça pourrait avoir une valeur d'exemple... Il était contre la peine de mort et contre la corrida, ah ben on a oublié la deuxième partie... Leonard de Vinci était un génie et il aimait les animaux, ça aussi on oublie, ça fait désordre... Einstein devenu végétarien par compassion pour les animaux, Gandhi et les animaux, la grandeur d'une nation tout ça on en fait quoi ?  

Et les promesses électorales ? Comme d'habitude elles n'engagent que ceux à qui elles sont faites ?

Et pour finir souvenons-nous du malheureux dromadaire offert en cadeau à notre Président (déjà ...) 

Actuanimaux est un site solidaire et participatif qui vit grâce à la publicité et grâce à vos dons. Pour en savoir plus, pour aider au mieux les animaux, un article vous dit tout sur le fonctionnement de notre site. N'oubliez pas les fiches de nos protégés qui ne comptent pas trop sur leur statut d'êtres sensibles pour être défendus et sauvés mais attendent plutôt avec impatience vos clics et vos aides, merci pour eux !

Sophie AA

Commenter l'article | 8261 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

188 commentaire(s)