Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 17/03/2013 à 17h36

Bebb et l'extinction de l'ours polaire

2 vote(s)

Bebb / Actuanimaux

Le destin de l'ours blanc s'assombrit avec la récente décision de la CITES de ne pas inscrire l'ours polaire en annexe I. Laissé en annexe II, le plus gros carnivore terrestre pourra donc continuer à être tué tandis que son habitat fond à cause du réchauffement climatique.

 

La CITES laisse l'ours polaire en annexe II

Une décision lourde de conséquence

La récente décision de la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces Menacées) concernant l'ours polaire a inspiré à Bebb ce dessin poétique et tragique.
 

Le destin de l'ours polaire s'assombrit 

On ne peut que déplorer cette occasion manquée de placer le plus gros carnivore terrestre en annexe I ce qui aurait eu pour résultat  d'en interdire totalement le commerce. Malgré l'intensité des débats et l'avis favorable des Etats Unis et de la Russie, il n 'a pas été possible de voler au secours de l'ours polaire (800 d'entre eux sont tués chaque année) et d'enrayer son déclin.  
 

La double peine pour l'ours polaire ! 

Les canadiens farouchement soucieux de soutenir la tradition de chasse inuit, et...le WWF ont jugé que l'ours polaire était davantage menacé par le réchauffement climatique qui fait fondre son habitat que par le commerce de sa fourrure, de ses griffes et de ses dents... Il semble bien que la France n'ait pas opposé une farouche résistance à cette décision !  
 

A 50 000 dollars l'unité on pourra toujours continuer à vendre la peau de l'ours... 

Source :

Actuanimaux

Contributeur Sophie - Equipe Actuanimaux

Sophie - Equipe Actuanimaux

Commenter l'article | 3908 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

1 commentaire(s)