Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 23/08/2013 à 00h00

Valérie, fidèle cliqueuse, nous raconte sa rencontre avec Lulu

38 vote(s)

Valérie - Actuanimaux

Valérie est une de nos fidèles cliqueuses. Lorsqu'elle nous a raconté sa rencontre avec Lulu, nous avons eu envie d'en savoir plus et de l'interviewer... Découvrez dès maintenant Lulu et sa bonne fée. Une histoire émouvante à lire et à partager.

1. Dans quelles circonstances avez-vous récupéré le chaton Lulu ? 

Des miaulements sous un capot ...

Par un beau soir de juillet, Lulu a été trouvée à Paris… dans le moteur d'une voiture : elle avait alors à peine trois semaines et tenait dans le creux de la main (ou dans un bol !). Un passant a entendu ses miaulements en pleine nuit. Il a essayé, sans succès, d'ouvrir le capot.

La chance de Lulu : des policiers très coopérants !

Une voiture de police s'est arrêtée, et les policiers ont essayé aussi de l'extraire par en dessous, mais sans y parvenir.

Finalement, ils ont relevé le numéro de la plaque d'immatriculation, et, à presque minuit, sont allés chercher en voiture le propriétaire de la voiture pour qu'il vienne l’ouvrir. Et tout ce beau monde l’a sortie de là... Un passant dit avoir vu une chatte noire assise sur le trottoir plus loin et qui se serait éclipsée dès qu’on l'aurait récupérée. Peut-être sa maman...

2 - Après ces débuts insolites dans la vie, racontez -nous la suite de l'histoire de cette petite chatonne 

Je n’ai pas pu garder Lulu, car j’avais à l’époque déjà trois chats (noirs !!). Mais je l’ai confiée à un ami amoureux des animaux, quelques jours plus tard. Lulu a donc été immédiatement adoptée et vit depuis (c'était en 2008) dans une grande maison près de Versailles avec un immense jardin et plein de potes félins et canins. Elle a été bien sûr vaccinée et stérilisée, et se porte comme un charme. Elle est adulée et adorée comme une déesse par son maître qui affirme qu’elle est le plus beau cadeau de sa vie.

Lulu ou quand une petite « clocharde » devient reine !!!

 

3. Lulu avait trois semaines  et  n’était donc pas sevrée. Comment avez-vous fait pour « remplacer » sa mère ? N’ a-t-elle pas eu des problèmes de comportement ?

Dès le premier jour, Lulu a été nourrie avec de la nourriture pour chatons classique, et cela n’a posé aucun problème à cette petite gourmande. Elle s’est retrouvée tout de suite dans une famille possédant des chiens et des chats qui l’ont très vite adoptée comme une des leurs.

Étant très jeune et sans expérience, elle n’avait peur de rien et avait donc tout à découvrir, dont, en premier lieu, la campagne et la nature. Elle s’est tout particulièrement attachée à son maître qu’elle suit partout comme son ombre. Au fil du temps, il s’avère qu’elle préfère rester au chaud dans la maison. Ce n’est pas une vagabonde.

 

4. Que diriez-vous à ceux qui, par superstition, hésitent à adopter un chat ou même un chien noir* ?  

Mes trois chats étaient noirs. J’ai pris le premier dans un refuge et j’ai trouvé les deux autres dans ma cour, donc c’était un complet hasard. Ils ne m’ont donné que du bonheur et beaucoup d’affection comme en donnent en général les chats abandonnés qui retrouvent un foyer. Arrêtons donc ces superstitions idiotes. On est en 2013 plus au Moyen Âge !!

 

5. Vous êtes une fidèle cliqueuse sur notre site. À quand remonte votre engagement à nos côtés ? Auriez-vous un message à faire passer à ceux qui ne connaissent pas encore notre site ou qui le découvrent ?

Cela fait plusieurs années que je suis au quotidien le site d’ActuAnimaux. Je clique bien sûr, fais parfois un petit don et consulte tous les jours les nouvelles des parrainés pour voir ce que sont devenus tous ceux qui sont passés sur ce site.

Je trouve particulièrement importante l’action de mettre en valeur et d’aider beaucoup de petites associations méconnues, qui, au quotidien, font énormément de choses malgré, souvent, leur peu de moyens.

J’en profite pour citer Lévriers sans frontières, association dont je suis adhérente et que j’admire infiniment pour son engagement et son combat en faveur des galgos martyrs espagnols (dont Héra ou le petit Verdi, pour ne citer qu’eux). À tous ceux qui veulent adopter un animal je dirai :

« N’allez pas dans les élevages ou les animaleries. Des centaines d’animaux vous attendent dans ces associations ; ils ont souffert, ont été abandonnés et vous récompenseront au centuple de l’amour et des soins que vous leur apporterez. »

* Nota : on sait que les chats noirs mais aussi les chiens noirs sont les plus abandonnés et les plus difficiles à faire adopter. Ils sont très nombreux en refuges à payer le prix fort pour des superstitions d'un autre âge . 

Source :

DR

Contributeur Nicolas - Equipe Actuanimaux

Nicolas - Equipe Actuanimaux

Commenter l'article | 7332 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

25 commentaire(s)