Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Conseils

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 18/10/2016 à 06h43

Le syndrome du tigre, un mal dû à un problème d’alimentation du chat

14 vote(s)

pixabay

Quand votre gentil minou a faim, il se transforme en un violent prédateur

Le syndrome du tigre est un trouble comportemental qui touche les chats domestiques. Du jour au lendemain, l’animal devient violent et peut s’avérer dangereux même pour son maître. Le plus souvent une simple correction alimentaire permettra de retrouver votre gentil minou.

Votre chat devient fou, et si c’était le syndrome du tigre ?

Les maîtres dont le chat est atteint du syndrome du tigre décrivent un animal méconnaissable, violent et agressif. Les chats non sociabilisés ou ayant souffert pendant leur jeunesse peuvent développer ce syndrome et devenir de véritables sociopathes félins. Dans ce cas, il faudra envisager un traitement médicamenteux à base d’anxiolytique voire,  pour les animaux les plus dangereux,  l’euthanasie. Mais lorsque le syndrome du tigre touche votre chat de compagnie, il s’agit plus d’un problème alimentaire que comportemental. Il n’en est pas moins dangereux en cas de crise, mais vous pourrez retrouver votre gentil minou en suivant quelques conseils simples.

Une bonne gestion de l’alimentation permet d’éviter le syndrome du tigre

Le syndrome du tigre est le plus souvent dû à la faim. Un chat se nourrit de petites quantités qu’il ingère tout au long de la journée afin de régulier sa glycémie. Il va se restaurer de jour comme de nuit, ne prélevant qu’une toute petite quantité de croquettes à chaque fois. Si vous nourrissez votre chat comme on le ferait avec un chien, c’est-à-dire en lui proposant deux repas quotidiens, vous allez déclencher un stress. C’est dans ce contexte particulier que votre chat peut développer le syndrome du tigre mais aussi une boulimie ou un wool sucking syndrome. Votre animal est en fait frustré et stressé par la sensation de faim, qu’il ressent toute la journée. Pour y remédier, il suffit de laisser l’alimentation à volonté, dans un distributeur à croquette par exemple. Dans tous les cas, la gamelle de votre chat ne doit jamais se trouver vide.       

Le syndrome du tigre une expérience traumatisante pour le maître comme pour le chat

Le chat qui a faim va développer des comportements agressifs y compris contre son propre maître. Ce sont d’abord des attaques prédatrices : votre chat se cache derrière un meuble et vous saute dessus si vous passez. Il va également se mettre à mordre vos mains ou vos pieds sans raison apparente. Ensuite vous devrez faire face à des agressions par irritation, qui interviendront particulièrement lorsque vous préparez ou lui administrez son repas. Lors de ces crises de furies votre chat peut aller jusqu’à vous blesser sérieusement et la relation de confiance entre vous et votre animal s’en retrouve entachée. Malgré le traumatisme qu’une telle attaque peut représenter, votre chat ne doit pas être puni car cela ne ferait qu’augmenter l’effet anxiogène de la situation. Vous devrez faire preuve de patience avec votre chat jusqu’à ce que les choses reviennent à la normale. 

Quand le prédateur sort les griffes, mieux vaut le laisser tranquille   

Le chat est un prédateur naturel doté de griffes qui peuvent réellement vous blesser. Lors d’une crise de furie, mieux vaut vous éloigner de votre bête et le laisser se calmer tranquillement. Avec une alimentation correctement administrée, les crises s’espaceront et vous retrouverez bientôt votre doux minou. 

Source :

vetopsy

Contributeur MorganeW

Commenter l'article | 18816 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

9 commentaire(s)