Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Conseils

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 24/11/2016 à 00h00

Allergies chez le chien, attention au choc anaphylactique

9 vote(s)

pixabay

Démangeaisons, eczéma, dermatite, et si votre compagnon était allergique ?

Des démangeaisons ou une dermatite peuvent être le signe d’une réaction allergique. Chez le chien, il existe quatre formes d’allergies différentes. D’un simple eczéma à un choc anaphylactique, les symptômes sont nombreux et pas toujours faciles à déceler. En cas de doute, votre vétérinaire confirmera son diagnostic par une série de tests afin d’en identifier la cause.  

Les symptômes des allergies du chien  

La dermatite est une maladie de peau et c’est également le symptôme le plus courant causé par une réaction allergique. Votre chien se gratte beaucoup et une plaque se forme sur sa peau. Sans gravité, elle est pourtant difficile à soigner. Les plaies peuvent s’infecter ou être colonisées par tous types de bactéries. Et, comme votre compagnon est poilu, ses blessures sont plus difficiles à soigner, les poils retenant les souillures. Comme les humains, les chiens peuvent aussi déclencher une rhinite voire une véritable crise d’asthme en cas d’allergie. L’asthme chez le chien constitue un risque grave, il est plus fréquent chez les races à museau écrasé comme le bouledogue ou le carlin. Les vomissements constituent également un symptôme d’une allergie par exemple s’il s’agit d’une réaction à un aliment. Enfin, dans les cas d’allergie les plus graves, la bête peut souffrir un choc anaphylactique et mourir en quelques dizaines de minutes. Ces symptômes nombreux et différents compliquent le diagnostic, c’est pourquoi en cas de doute, votre vétérinaire prescrira à votre animal des examens complémentaires.

Quelles sont les différentes causes d’allergie ?  

Pour éviter à votre compagnon une nouvelle réaction, vous devrez en trouver la cause. Les allergies chez le chien peuvent être causées par quatre facteurs différents :

  • L’allergie alimentaire touche les chiens à partir de 6 mois. Vous devrez simplement trouver l’aliment ou le composant de l’aliment, car la réaction peut être induite par un conservateur ou un arôme qu’il contient, qui déclenche la réaction. Dans ce cas, un simple régime suffira à éviter les crises.
  • Les puces et plus précisément leurs piqures sont des allergènes puissants. Certains chiens y sont très sensibles. Cette forme d’allergie spécifique s’appelle une dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces. Pour l’éviter le mieux est encore d’administrer à votre animal un traitement anti parasitaire préventif.
  • La dermatite atopique est une réaction cutanée due à un allergène présent dans l’environnement de l’animal. Les acariens ou les pollens, par exemple, entrainent une réaction auto-immune qui se traduit par des rougeurs et des démangeaisons. Le traitement consiste le plus souvent à administrer un antihistaminique à votre chien, complété localement par l’application d’une pommade à la cortisone sur les lésions cutanées. Il s’agit d’une maladie fréquente puisque 10 à 15 % des chiens en souffrirons au moins une fois dans leur vie.
  • L’allergie de contact est la plus facile à soigner, car elle est déclenchée par un élément en contact direct avec votre animal. Elle peut être due à la matière d’un jouet, à son nouveau panier, à votre lessive, ou encore au métal de sa médaille. Sa cause est en général facile à trouver puisque les lésions se forment au point de contact. 

Le choc anaphylactique, un véritable danger pour votre animal

Une allergie grave peut déclencher un choc anaphylactique et dans ce cas il s’agit d’une urgence vétérinaire. Gonflement soudain, ou gencives pâles accompagnées de vomissement ou d’un état général modifié doivent vous conduire directement chez le vétérinaire. Il administrera en urgence à votre chien une piqure d’adrénaline afin d’éviter que le choc n’entraîne la mort. Des corticoïdes peuvent également être administrés, notamment suite à une piqure d’insecte qui viendrait en plus obstruer les voies respiratoires. S’il n’est pas fréquent, il s’agit d’une urgence vitale. Le seul moyen de vous prémunir dans ce cas est d’avoir toujours avec vous une piqure d’adrénaline qui permettra à votre compagnon de tenir le coup le temps de vous rendre chez le vétérinaire.

Votre chat aussi peut être allergique   

Contrairement aux idées reçues, les chats aussi peuvent être allergiques. Même si les allergies félines sont moins fréquentes, elles n’en restent pas moins gênantes, voire dangereuses pour l’animal. Dans tous les cas, votre vétérinaire est le seul à pouvoir confirmer s’il s’agit ou non d’allergies et à vous donner le traitement adéquat. 

Commenter l'article | 9818 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

5 commentaire(s)